• Accueil
  • > Recherche : ligue panafricaine congo umoja

Résultats de votre recherche

Congo : Ligue Panafricaine – Umoja : enfin, une voix panafricaniste

Posté par lpcumoja le 4 août 2013

Congo : Ligue Panafricaine – Umoja : enfin, une voix panafricaniste

 

La Ligue Panafricaine-Umoja (LP-U) est une association créée en 2012 en France suite à la mutation de la Ligue Panafricaine du Congo-Umoja. Cette association présidée par le Docteur Pierre Eboundit  et dont le Secrétaire Général est Monsieur Henda Diogène Senny, est structurée en Sections Territoriales à travers tout le Continent africain et sa Diaspora. Elle a pour objectif de réunir les Panafricanistes, les Panafricains et tous les Africains pour réaliser l’Unité, l’Indépendance et la Renaissance du Continent. Elle œuvre à la mise en place effective de l’État Fédéral Africain.

Le constat qu’elle fait est sans concession. Cinquante ans après les indépendances, la situation de nos pays est accablante ; le Congo n’y déroge pas :

  • pénurie d’eau potable dans des territoires qui regorgent pourtant de cours d’eau et de nappes phréatiques ;
  • coupures d’électricité intempestives ;
  • insalubrité générale ;
  • chômage endémique dont le taux n’est même plus publié ;
  • désœuvrement de la jeunesse qui quitte de plus en plus tard le domicile des parents faute d’emploi ou, quand elle arrive à partir, c’est pour aller échouer devant les grillages dressés aux  frontières de l’occident ;
  • faiblesse du pouvoir d’achat de l’écrasante majorité des citoyens ;Congo : Ligue Panafricaine - Umoja : enfin, une voix panafricaniste dans Afrique drapeau_lp_umoja_def_d-300x195
  • système de santé moribond ;
  • état défectueux des routes ;
  • démission des pouvoirs publics dans la gestion de l’école ;
  • détournement de deniers publics ;
  • tribalisme élevé en méthode de gouvernement ;
  •  etc.

Ce bilan catastrophique est le résultat logique de choix politiques hasardeux et du renoncement à la maitrise de notre propre destin, par une classe politique qui n’œuvre pas pour les intérêts de l’Afrique. C’est la raison pour laquelle, la LP-U a choisi d’investir le champ politique et de défendre la solution panafricaniste comme baromètre de gouvernabilité dans le paysage politique congolais et africain. Car, le panafricanisme est le seul mouvement d’idée capable de répondre aux aspirations des populations africaines et à d’améliorer considérablement leurs conditions de vie. C’est seulement en mutualisant leurs efforts que nos pays sauront assurer la sécurité politique, économique, militaire et culturelle de notre Continent au travers de l’État Fédéral Africain.

Depuis sa création, la LP-U a montré sa volonté d’être aux côtés des populations dans la défense de leurs intérêts au quotidien. C’est ainsi qu’elle s’est ouvertement opposée par un communiqué public auprès du gouvernement congolais et des autorités sud-africaines, contre l’octroi d’hectares de terres arables aux fermiers Sud-africains Boers dans la vallée du Niari, qu’elle s’est vigoureusement élevée contre les diverses arrestations et détentions arbitraires. La LP-U s’est aussi montrée solidaire des populations congolaises lors de l’accident ferroviaire de Yanga, des crashs aériens de Pointe Noire et de Brazzaville, des explosions du 04 mars 2012, et des diverses catastrophes naturelles qui ont endeuillées le pays ces dernières années, etc. Dans ses différentes prises de position,  la LP-U n’a de cesse de dénoncer la mauvaise gestion de la chose publique ainsi que les modèles économiques conçus par l’extérieur qui conduisent à un endettement excessif et par conséquent à toutes les mesures contraignantes de types PAS, PPTE etc., qui paupérisent encore plus les populations.

Outre les de nombreux articles, la LP-U a déjà publié un ouvrage intitulé : « La vision de la Ligue Panafricaine du Congo-Umoja – Contributions au débat public » aux éditions L’Harmattan, 2011.

                                                                                            Wally Mokanda


 

Publié dans Afrique, Panafricanisme, Politique | Pas de Commentaires »

La LP-UMOJA condamne la censure de 4 journaux au Congo-Brazzaville

Posté par lpcumoja le 4 juin 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE

DE LA LIGUE PANAFRICAINE – UMOJA (LP-U)

RELATIF A LA SUSPENSION DE 4 JOURNAUX AU CONGO-BRAZZAVILLE :

L’OBSERVATEUR, TALASSA, LE TROTTOIR ET LE GLAIVE

La Ligue Panafricaine – UMOJA (LP-U) a appris avec stupéfaction par voie de presse, la suspension de quatre journaux, à savoir : Le Glaive pour une durée de deux (2) mois et L’Observateur, Talassa ainsi que Le Trottoir pour une durée de quatre (4) mois, par le Conseil Supérieur de la Liberté de Communication (CSLC), le 1er juin 2013.

Garant de l’exercice de la liberté de la presse, le CSLC est paradoxalement coutumier de pratiquer la censure uniquement contre la presse libre au Congo, alors qu’aucun média proche du régime n’a jamais été l’objet du moindre blâme.

Cette décision qui vise à museler la presse qui se réclamerait indépendante vis-à-vis du pouvoir en place, est l’illustration de la démocratie en trompe-l’œil que les autorités congolaises s’évertuent à présenter au monde entier, alors qu’il y règne un régime de terreur, d’intimidation et de menaces permanentes.

La Ligue Panafricaine – UMOJA condamne avec la plus grande fermeté les violations répétées des droits de la presse indépendante, exige des autorités congolaises de revenir sur cette décision attentatoire aux libertés fondamentales et de lever toutes les entraves à l’exercice de la liberté de la presse.

La Ligue Panafricaine – UMOJA en appelle à la solidarité avec les journaux victimes de cette mesure anti-démocratique, mais aussi à la vigilance de tous car les libertés d’opinion et de circulation sont des droits garantis par la Constitution congolaise.

 

 

Le Bureau Exécutif de la LP-U

Fait à Paris, le 2 juin 2013

 

Contacts

Lien internet : www.umoja-org.com

Mail : lipaco.33@gmail.com

 

Publié dans Afrique, Communique, Politique | Pas de Commentaires »

Centrafrique : la Ligue Panafricaine UMOJA (LP-U) exprime sa vive préocupation sur la situation socio-politique dramatique …

Posté par lpcumoja le 14 mai 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE :

Déclaration de la Ligue Panafricaine UMOJA (LP-U)

Sur le drame de la République Centrafricaine

La Ligue Panafricaine – UMOJA (LP-U) exprime sa vive préoccupation face à la situation socio politique dramatique qui prévaut en République Centrafricaine. En effet, dans cet État à la souveraineté fictive et véritable Territoire d’Outre-Mer (TOM) de la France, depuis l’avènement de la Seleka, le 24 mars 2013, les choses vont de mal en pis : pillages, racket, viols, exactions en tous genres sur fond d’intolérance religieuse, etc. Les nouvelles autorités de « tutelle » de ce TOM peinent manifestement à garantir la paix et la sérénité aux banguissois en particulier et aux Centrafricains en général. Cette situation n’est pourtant pas née ex nihilo.

Quelles sont réellement les racines du mal centrafricain ? Si le caractère dictatorial du régime Bozizé ne fait aucun doute, son départ que personne ne regrette suffit-t-il à mettre fin au cycle de violence que subit ce pays depuis son accession à l’indépendance, certes nominale ? Quelles sont les responsabilités respectives de la puissance tutrice, la France, d’une part, et celle de l’élite centrafricaine d’autre part, dans cette longue déconfiture ?

Saluée par l’ensemble de l’opposition centrafricaine à Bozizé, la coalition Seleka assurera-t-elle la révolution démocratique et le développement tant attendus par les Centrafricains ? Enfin, quelle est la part assumée de l’héritage panafricaniste de Barthélémy Boganda, dont la figure est abusivement revendiquée par l’ensemble de la classe politique centrafricaine, en matière de souveraineté et de la contribution à un réel leadership africain ?

Rappel des récents événements : l’ombre n’est pas la proie

Les évènements immédiats, ayant conduit au chaos actuel, indiquent qu’une rébellion lancée le 10 décembre 2012 au nord du pays, reprochant au Président François Bozizé sa gestion clanique et brutale du pouvoir, a fini par avoir raison du régime le 24 mars 2013 avec une facilité déconcertante.

Entre temps, en janvier 2013, les États françafricains de la sous-région et parrains du régime Bozizé, Lire la suite… »

Publié dans Afrique, Communique, Politique | Pas de Commentaires »

Déclaration du 12 janvier 2013 de la Ligue Panafricaine – UMOJA (LP-U) relative à la crise en République Démocratique du Congo (RDC)

Posté par lpcumoja le 12 janvier 2013

Déclaration du 12 janvier 2013 de la Ligue Panafricaine – UMOJA (LP-U) relative à la crise en République Démocratique du Congo (RDC)

Les années se suivent et se ressemblent en République Démocratique du Congo (RDC), aux guerres succèdent les guerres, aux atrocités les atrocités, aux indignations les indignations, aux sommets et rencontres de (ré)conciliation succèdent d’autres sommets et rencontres de (ré)conciliation : un scandale. La région des Grands Lacs et ses populations qui souffrent toujours plus font régulièrement l’objet de coupures de presse dans le monde entier.

Rappels des derniers développements de la crise en RDC

En novembre 2012, le scandale continue, et s’est encore invité dans l’actualité avec la démonstration de force des rebelles du M23 dans le Kivu, démonstration qui a vu notamment les forces du M23 mettre en déroute les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et prendre la ville de Goma le 23 novembre 2012 avant de la libérer une semaine plus tard, sous la pression de la « communauté RD_CONGOinternationale ». Des discussions engagées tournent autour des mêmes acteurs depuis plus d’une décennie : le Rwanda et l’Ouganda ainsi que l’ONU. Le M23 a réitéré sa demande de respect des accords passés avec le gouvernement congolais le 23 mars 2009 afin de cesser la rébellion. Les sinistrés des combats du Kivu n’y comprennent rien, ni les termes des fameux accords de 2009, ni l’incapacité de leur gouvernement légal à mettre fin à leur longue souffrance.

Objectivement le rôle de toutes les parties engagées dans la résolution du conflit est contestable, tant l’ONU, que le Rwanda, l’Ouganda ou aussi la République Démocratique du Congo elle-même. L’insincérité, la duplicité et l’hypocrisie des puissances occidentales et orientales sous le couvert de la « communauté internationale » d’un côté, et de l’autre, l’absence de patriotisme des autorités congolaises, le machiavélisme des autorités rwandaises, de l’Ouganda et des autres pays de la sous-région, au lieu de privilégier les droits du peuple congolais depuis longtemps violés, ont conduit à de trop nombreuses pertes en vies humaines, avec en arrière-plan le contrôle des minerais du Kivu.

Le marionnettisme des dirigeants africains

Au service des puissances et multinationales occidentales et motivés par l’appât du gain, le Rwanda et l’Ouganda sont en première ligne dans la déstabilisation de la région, formant et soutenant, des milices locales. L’embargo onusien sur les armes n’a au final « d’embargo » que le nom vu que les milices semant le trouble ont en leur possession un matériel militaire qui n’a rien à envier à celui des forces armées de la RDC. Le partage, le vol, le pillage des ressources des provinces en proie aux guerres sont des prétextes cachés pour justifier un tel soutien. Lire la suite… »

Publié dans Afrique, Communique, Politique | Pas de Commentaires »

Communiqué de la Ligue Panafricaine-UMOJA, suite au crash aérien d’un Iliouchine 76, avion cargo de la société locale Aéro-service, le 30 novembre 2012 à Brazzaville

Posté par lpcumoja le 7 décembre 2012

Communiqué de la Ligue Panafricaine-UMOJA

(L.P.-U.)

Suite au crash aérien d’un Iliouchine 76, avion cargo de la compagnie arménienne Rij Airways pour le compte de la société locale Aéro-service, le vendredi 30 novembre 2012 à Brazzaville.

Communiqué de la Ligue Panafricaine-UMOJA, suite au crash aérien d’un Iliouchine 76, avion cargo de la société locale Aéro-service, le 30 novembre 2012 à Brazzaville dans Afrique Logo_L_P_UMOJA-300x271Vendredi 30 novembre 2012, aux environs de dix-huit (18) heures, un avion-cargo Iliouchine 76 en provenance de Pointe-Noire s’est écrasé lors de son atterrissage sur l’aéroport Maya-Maya de Brazzaville. Bilan provisoire : 32 morts, dont sept membres d’équipage.

La Ligue Panafricaine – Umoja présente ses sincères condoléances aux familles éprouvées suite à ce drame et leur assure de tout son soutien moral dans cette épreuve terrible.

Cet accident est à ajouter sur la longue liste des catastrophes qui ne cessent d’endeuiller les familles congolaises et africaines.

La Ligue panafricaine – Umoja demande aux experts du Bureau Enquêtes Accidents et au gouvernement congolais de faire toute la lumière sur le crash du 30 novembre et de publier les conclusions de ces enquêtes.

La Ligue panafricaine – Umoja ne pourra se contenter d’observer un quelconque silence face à la manière avec laquelle les populations congolaises et africaines sont souvent délaissées dans ce genre de drames.

Nous réitérons nos condoléances et notre soutien aux familles des disparus et aux blessés, la Ligue panafricaine – Umoja invite plus que jamais les autorités congolaises à se pencher sur les questions :

  • · De la sécurité aérienne : flotte – équipage, passager
  • · De gestion des catastrophes et autres sinistres de grande ampleur ;
  • · Du tracé de nos villes, des constructions des maisons d’habitation (plan d’urbanisation).

Vive le Congo

Vive l’Afrique

Le Bureau exécutif de la Ligue panafricaine – Umoja

Fait à Paris, le 02 décembre 2012

Vidéo

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Afrique, Communique | Pas de Commentaires »

Memorundum de la LP-U relatif à la tenue des Etats Généraux de la Nation (Congo).

Posté par lpcumoja le 17 novembre 2012

Mémorundum relatif à la tenue des Etats Généraux de la Nation (Congo).

La Ligue Panafricaine Umoja (LP-U) a accusé réception et répondu favorablement à l’invitation de CONGO YA SIKA (CYS) sur sa participation à la journée de réflexion portant sur un appel lancé par quelques partis politiques de l’opposition congolaise, relatif à l’organisation des États généraux de la Nation. 

 Nous avons pris acte de la déclaration du 17 Août 2012 signée à Brazzaville par certains partis politiques de l’opposition, exigeant du pouvoir de Brazzaville,  la convocation des états généraux de la  Nation afin de trouver une solution nationale à la mauvaise situation politique, socio-économique, sanitaire et culturelle que traverse notre  pays.

Le Congo a déjà connu dans son histoire, l’organisation de tels évènements. En juillet 1972 déjà, le président Marien Ngouabi convoquait une Conférence nationale. En 1991, une situation délétère à l’intérieur et un contexte international propice ont conduit certaines forces politiques et civiles à opposer un rapport de force obligeant le gouvernement en place à aller vers l’organisation d’une concertation nationale dite CNS (Conférence nationale souveraine).

La CNS a été un échec à divers égards. La population congolaise a été trahie par sa classe dirigeante dans son ensemble avec pour illustration ce que naguère elle nomma « les alliances contre nature ». Plus de 20 ans après, force est de constater que la condition du congolais moyen, à la fois sur le plan de sa sécurité (alimentaire, salariale, etc.) que de ses libertés (expression, entreprise, mouvement, etc.) ne s’est pas améliorée. Pis, sur le plan politique, nous assisterons au spectre du monopartisme de fait. Lire la suite… »

Publié dans Afrique, Communique, Politique | Pas de Commentaires »

Emblèmes de la Ligue Panafricaine – UMOJA (L.P.-U.) : Communiqué de Presse.

Posté par lpcumoja le 8 août 2012

Emblèmes de la Ligue Panafricaine - UMOJA (L.P.-U.) : Communiqué de Presse. dans Afrique Logo_L_P_UMOJA-300x271Emblèmes de la Ligue Panafricaine – UMOJA (L.P.-U.) : Communiqué de Presse.

La Ligue Panafricaine du Congo – UMOJA (L.P.C. – U.) informe le grand public de son évolution vers la Ligue Panafricaine – UMOJA (L.P. – U.), à l’occasion de son Assemblée Générale, tenue le 24 juin 2012. La LPC-U continue cependant d’exister en tant que Section territoriale de la LP-U.

Cette évolution logique est dictée par la volonté de s’implanter, en Sections territoriales, dans tous les pays africains et dans l’ensemble de la Diaspora africaine. Elle devient ainsi l’instrument politique idéal, pour fédérer les panafricanistes afin de travailler à l’Unité, l’Indépendance, et la Renaissance du continent africain, pour la mise en place des États-Unis d’Afrique, seul cadre politique capable de mener les luttes nécessaires et indispensables susceptibles d’opérer les changements attendus par nos Peuples

A cette occasion, la LP-U a acquis de nouveaux emblèmes :

 

 I) Du logo

  • Les mains liées

– Les deux mains qui s’attrapent mutuellement à la base des poignets symbolisent l’union des forces panafricaines

– La pression visuelle de l’index symbolise l’idée de cette force qui nous unit en même temps qu’elle indique la nature « forte » de ce lien.

  • Les Étoiles

- L’étoile à cinq branches est le symbole des cinq continents où se trouvent les Africains. Sa représentation (la pointe vers le haut) et le texte LP-U forment implicitement un triangle rappelant une pyramide.

- Les deux étoiles jaunes sont le symbole de l’abondante richesse de l’Afrique. Elles sont placées ainsi également pour des besoins d’équilibre et d’esthétique du texte ; la beauté et l’esthétique étant aussi une valeur africaine.

  • Les Cercles

Ils symbolisent la complétude du monde africain.

  • Les couleurs
  1. Le Noir est le symbole du peuple noir; en rapport avec la peau mélanoderme. Il symbolise aussi la renaissance et de la fertilité.
  2. Le Vert symbolise le renouveau, l’espoir, la végétation, la jeunesse, la santé, la nature, la terre.
  3. Le Rouge est le symbole du sang des Africains versé dans les flots de l’histoire (Yovodah, etc.), mais aussi la couleur de la victoire.
  4. Le Jaune est le symbole du Soleil qui caractérise l’Afrique. Couleur Or, il symbole de l’abondance et de la richesse de l’Afrique.
  5. La série des couleurs Vert, Noir, Rouge a été adoptée pour symboliser l’unité des peuples africains.
  6. La série des couleurs Vert, Jaune, Rouge a été adoptée pour le panafricanisme
  7. Conscients que ces séries de couleurs n’ont pas toujours permis d’unifier les Africains, et soucieux de transformer cette unité dans les faits, notre volonté a été de retenir ces quatre couleurs au sein desquelles, toutes les tendances trouveront leur place.
  • La langue

Nous avons choisi le swahili aux côtés d’autres langues de communication (français, anglais, espagnol, etc.), pour notre logo et notre devise pour marquer notre adhésion aux choix des pères fondateurs du panafricanisme continental de faire du Swahili, la langue panafricaine.

II) Du drapeauDrapeau_LP_UMOJA_Def_D-300x195 Communiqué dans Communique

Le drapeau de la LP-U est formé de deux cercles concentriques jaune rouge au centre desquels se trouve une étoile noire, l’ensemble sur un fond vert. Le choix des couleurs et de l’étoile a été motivé pour les mêmes raisons que pour le logo.

III) De la devise

La devise de la LP-U est : « Umoja Ni Nguvu L’Union fait la force – Unity is Strength ». L’union des forces panafricaines est un impératif pour les panafricanistes qui œuvrent à la renaissance panafricaine et, qui travaillent à la conquête du pouvoir politique en Afrique, condition sine qua non pour la mise en pratique du projet historique panafricaniste. Notre volonté d’œuvrer ensemble s’exprime à travers cette force (Nguvu) que donne l’union (Umoja).

Le passage à la LP-U est un tournant déterminant pour l’organisation ; cela n’entame en rien son engagement et sa détermination. La LP-U qui continuera de participer aux débats nationaux dans chaque territoire, en étant force de propositions et de changement.

Fait à Paris le 08 août 2012

Le Bureau Exécutif de la LP-U

Publié dans Afrique, Communique, Politique | Pas de Commentaires »

Vidéos : La Ligue Panafricaine du Congo-UMOJA évolue et devient la Ligue Panafricaine – UMOJA

Posté par lpcumoja le 24 juillet 2012

La Ligue Panafricaine du Congo-UMOJA (L.P.C-U.) évolue et devient la Ligue Panafricaine – UMOJA (L.P-U.), le 24 juin 2012.

Evolution logique car La Ligue Panafricaine – Umoja (L.P.-U.) a vocation à s’installer, en sections territoriales, dans tous les pays africains et dans l’ensemble de la Diaspora africaine. Désormais, les panafricanistes ont l’instrument politique idéal,  destiné à mener les luttes nécessaires et indispensables susceptibles d’opérer des changements attendus par nos Peuples. La L.P.-U. a pour ambition de fédérer les panafricanistes pour réaliser l’Unité, l’Indépendance, et la Renaissance du continent africain, pour la mise en place des États-Unis d’Afrique. Consciente de ce que les idéaux panafricains ne peuvent être réalisés hors du champ politique, la L.P.-U. entend investir le débat public en étant force de propositions, sur des thématiques concrètes qui touchent à la vie des Africains de la Diaspora et du Continent.

Ci-dessous, les Vidéos de la réunion de l’évolution de la L.P.C.-U. en L.P.-U., avec comme modérateur Obambé Gakosso :

 

Vidéo 1 : Intervention du Président de la L.P.-U., Pierre Eboundit
Image de prévisualisation YouTube

 

Vidéo 2 : Intervention d’Ismaël Sow, membre du Bureau Exécutif de la L.P.-U.
Image de prévisualisation YouTube

 

Vidéo 3 : Suite intervention d’Ismaël Sow, membre du Bureau Exécutif de la L.P.-U.
Intervention du Secrétaire Général de la L.P.-U., Henda Diogène Senny
Questions de l’assistance – Réponses de la L.P.-U.
Image de prévisualisation YouTube

 

Vidéo 4 : Réponses de la L.P.-U. aux questions de l’assistance
Image de prévisualisation YouTube

 

Vidéo 5 : Intervention du Président du COREPA (Congrès de la Renaissance Panafricaine),
Dr Francis Seck Mangouani

Intervention de la Soeur Augusta Epanya de l’UPC (Union des Populations du Cameroun)
Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Afrique, Panafricanisme, Politique, Presentation, Vidéos | 1 Commentaire »

Texte intégral de l’intervention de M. Henda Diogène SENNY, Secrétaire Général de la LPC-UMOJA au Colloque sur l’impasse démocratique en Afrique Centrale.

Posté par lpcumoja le 20 juin 2012

CONTRIBUTION DE LA LIGUE PANAFRICAINE DU CONGO  -  UMOJA (LPC-Umoja)
AU COLLOQUE SUR L’AFRIQUE CENTRALE

 Samedi 9 JUIN 2012 A MONTREUIL

 

       I.            Remerciements

Au nom de notre organisation, la Ligue Panafricaine du Congo – UMOJA (LPC-U), je remercie le Comité d’initiative d’avoir pris, non seulement, cette initiative, mais aussi d’avoir pensé à nous associer au prestigieux panel des intervenants.

Je profite encore de cette occasion pour dire toute notre gratitude et notre fierté à l’endroit de l’UPC, membre de ce Comité d’initiative, figure emblématique et avant-gardiste de la lutte anticoloniale, à travers ses grands leaders, morts pour la patrie africaine, dont les noms résonnent encore dans nos mémoires.

Enfin, je voudrais informer l’assemblée que la Ligue Panafricaine du Congo – UMOJA (LPC-U), organisation au nom de laquelle, j’interviens, deviendra, à compter du 24 juin 2012 : « Ligue Panafricaine – UMOJA (LP-U) ». Cette évolution, répond à une demande persistante de nos frères et sœurs de lutte, du Gabon, du Centrafrique… pour ne citer que ceux, qui souhaitent s’approprier « Ligue Panafricaine – UMOJA » dans leur territoire respectif.

Par conséquent, la Ligue Panafricaine du Congo – UMOJA (LPC-U), devient la première Section Territoriale de la Ligue Panafricaine – UMOJA (LP-U). Cette dernière assurera la coordination de toutes les Sections Territoriales qui lui seront rattachées organiquement. L’avantage de cette structuration est de parvenir à couvrir l’ensemble du territoire africain, ainsi d’amplifier la lutte.

    II.            Introduction

En tant qu’organisation panafricaniste, le vocable « Afrique Centrale », ne peut que nous réjouir, car il tranche avec les vues politiques étroites, confinant à l’ethno-régionalisme, auxquelles, malheureusement, depuis au moins deux décennies, l’Afrique noire s’est habituée.

Pour en venir au thème général de ce Colloque, rappelons-le :

« L’impasse des transitions démocratiques en Afrique : le cas de l’Afrique Centrale »

Il nous a semblé que l’on ne peut traiter de l’impasse des transitions démocratiques actuelles, sans comprendre pourquoi, les alternances démocratiques des années quatre-vingt-dix, dans les cas où elles ont pu avoir lieu, en Centrafrique ou au Congo-Brazzaville par exemple, n’ont pu durablement enraciner la démocratie. Ainsi, nous proposons le titre suivant à notre intervention :

« Alternance démocratique ou De la Conquête de la Souveraineté à l’indispensable Unité politique »

De nos jours, lorsqu’on évoque les transitions démocratiques en Afrique noire, le point de départ qui sert de moment de lancement, est bien le vent de démocratisation qui a touché l’Afrique noire au début des années quatre-vingt-dix, dans le contexte de la fin de la bipolarisation Est-Ouest. Lire la suite… »

Publié dans Afrique, Democratie, Independances, Panafricanisme, Politique | Pas de Commentaires »

Vidéo : Henda Diogene SENNY, Secrétaire Général de LPC-UMOJA : Colloque sur l’Impasse Démocratique en Afrique Centrale : 9/06/12 – Montreuil

Posté par lpcumoja le 11 juin 2012

Position de la Ligue Panafricaine du Congo – UMOJA  :

Par Henda Diogène SENNY,
Secrétaire Général de la Ligue Panafricaine du Congo  –  UMOJA (LPC-U)


Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans Afrique, Democratie, Independances, Panafricanisme, Politique, Vidéos | Pas de Commentaires »

12345...7
 

palestine18 |
Le Moulin des Savoirs |
huntington |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Reptilia
| Association Guillaume Bec
| Association Coopération et ...