• Accueil
  • > Recherche : guerrier africain

Résultats de votre recherche

COMMUNIQUE DE PRESSE : Hommage de la Ligue Panafricaine UMOJA (LP-U) au Président Hugo CHAVEZ, Leader bolivarien.

Posté par lpcumoja le 7 mars 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE :

Hommage de la Ligue Panafricaine UMOJA (LP-U) au Président Hugo CHAVEZ, Leader bolivarien.

C’est avec une immense tristesse que la Ligue Panafricaine – UMOJA (LP-U) a appris le décès du Président Hugo CHAVEZ, survenu le 5 mars 2013, à Caracas, au Venezuela.

Bouleversée par cet événement tragique, la Ligue Panafricaine – UMOJA, adresse ses plus sincères condoléances au vaillant peuple vénézuélien, et à toute l’Amérique du Sud et du Centre ainsi qu’à toute la famille panafricaniste. Soyez assurés de toute notre amitié et de notre soutien le plus solide.

Le Président Hugo CHAVEZ a, toute sa vie politique durant, lutté contre les inégalités sociales et contre l’impérialisme. Il n’aura ménagé aucun effort pour favoriser l’émancipation citoyenne de ses compatriotes et l’autodétermination des peuples d’Amérique latine.

Leader bolivarien, Hugo CHAVEZ s’est battu pour faire triompher l’unification politique du Sud, projet initié par Simon BOLIVAR (1783-1830). Equivalent du Panafricanisme en Amérique du Sud, le Bolivarisme gagne de plus en plus les consciences populaires grâce à l’action généreuse et courageuse du Président Hugo CHAVEZ.

La Ligue Panafricaine – UMOJA retiendra l’immense considération que le Président CHAVEZ avait pour l’Afrique. L’un des derniers actes politique du Président CHAVEZ aura d’ailleurs été pour l’Afrique. En effet, le 22 février 2013, moins de deux semaines avant son décès, alors qu’il se battait contre la maladie, le Président CHAVEZ a adressé un message à l’Afrique, dont voici un extrait :

« De la même manière, les empires du passé, coupables de l’enfermement et de l’assassinat de millions de filles et de Hugo_Chavezfils de l’Afrique mère dans le but d’alimenter un système d’exploitation esclavagiste dans leurs colonies semèrent dans Notre Amérique le sang africain guerrier et combatif qui brûlait du feu que produit le désir de liberté. Cette semence a germé et notre terre a enfanté des hommes aussi grands que Toussaint Louverture, Alexandre Pétion, José Léonardo Chirino, Pedro Camejo parmi beaucoup d’autres, avec pour résultat, il y a plus de 200 ans, le début d’un processus indépendantiste, unioniste, anti-impérialiste et reconstructeur en Amérique Latine et caribéenne.

« Ensuite, au XX° siècle, vinrent les luttes de l’Afrique pour la liberté, ses indépendances, contre ses nouvelles menaces néocoloniales, Patrice Lumumba, Amilcar Cabral pour n’en citer que quelques-uns. Ceux qui, dans le passé nous ont conquis, aveuglés par leur soif de pouvoir, ne comprirent pas que le colonialisme barbare qu’ils nous imposaient deviendrait l’élément fondateur de nos premières indépendances. Ainsi, l’Amérique Latine et les Caraïbes partagent avec l’Afrique un passé d’oppression et d’esclavage. Aujourd’hui plus que jamais, nous sommes fils de nos libérateurs et de leurs hauts faits, nous pouvons dire, nous devons dire avec force et conviction, que nous unit aussi un présent de lutte indispensables pour la liberté et l’indépendance définitive de nos nations. »

Insoumis, homme ligoté au peuple et dirigeant organique et humaniste, le nom de CHAVEZ restera synonyme de justice sociale : lutte contre la pauvreté, redistribution des recettes pétrolières, logements sociaux, gratuité d’éducation et de la santé…

Les grands hommes ne meurent jamais. Tu n’es pas mort. Tu restes éternellement dans la mémoire des peuples comme tu es resté dans la digne lignée de Toussaint-Louverture, de Bolivar, de Allende, du Che et de tous ceux qui combattent l’impérialisme prédateur et ses affidés. La Légende Africaine veut que Tu ailles te reposer à l’ombre des corossoliers afin que tu veilles sur nous. Les larmes aux yeux, nous continuerons ton combat pour la justice sociale et l’autodétermination des peuples.

Hasta la Victoria siempre, venceremos !

Fait à Paris le 6 mars 2013

Le Bureau Exécutif de la LP-U

Panafricainement.

Umoja ni nguvu

L’Union fait la force

________________________

Contact mail : lipaco.33@gmail.com

Site internet : www.umoja-org.com

Publié dans Communique, Independances, Panafricanisme, Politique | Pas de Commentaires »

Texte intégral de l’intervention de M. Henda Diogène SENNY, Secrétaire Général de la LPC-UMOJA au Colloque sur l’impasse démocratique en Afrique Centrale.

Posté par lpcumoja le 20 juin 2012

CONTRIBUTION DE LA LIGUE PANAFRICAINE DU CONGO  -  UMOJA (LPC-Umoja)
AU COLLOQUE SUR L’AFRIQUE CENTRALE

 Samedi 9 JUIN 2012 A MONTREUIL

 

       I.            Remerciements

Au nom de notre organisation, la Ligue Panafricaine du Congo – UMOJA (LPC-U), je remercie le Comité d’initiative d’avoir pris, non seulement, cette initiative, mais aussi d’avoir pensé à nous associer au prestigieux panel des intervenants.

Je profite encore de cette occasion pour dire toute notre gratitude et notre fierté à l’endroit de l’UPC, membre de ce Comité d’initiative, figure emblématique et avant-gardiste de la lutte anticoloniale, à travers ses grands leaders, morts pour la patrie africaine, dont les noms résonnent encore dans nos mémoires.

Enfin, je voudrais informer l’assemblée que la Ligue Panafricaine du Congo – UMOJA (LPC-U), organisation au nom de laquelle, j’interviens, deviendra, à compter du 24 juin 2012 : « Ligue Panafricaine – UMOJA (LP-U) ». Cette évolution, répond à une demande persistante de nos frères et sœurs de lutte, du Gabon, du Centrafrique… pour ne citer que ceux, qui souhaitent s’approprier « Ligue Panafricaine – UMOJA » dans leur territoire respectif.

Par conséquent, la Ligue Panafricaine du Congo – UMOJA (LPC-U), devient la première Section Territoriale de la Ligue Panafricaine – UMOJA (LP-U). Cette dernière assurera la coordination de toutes les Sections Territoriales qui lui seront rattachées organiquement. L’avantage de cette structuration est de parvenir à couvrir l’ensemble du territoire africain, ainsi d’amplifier la lutte.

    II.            Introduction

En tant qu’organisation panafricaniste, le vocable « Afrique Centrale », ne peut que nous réjouir, car il tranche avec les vues politiques étroites, confinant à l’ethno-régionalisme, auxquelles, malheureusement, depuis au moins deux décennies, l’Afrique noire s’est habituée.

Pour en venir au thème général de ce Colloque, rappelons-le :

« L’impasse des transitions démocratiques en Afrique : le cas de l’Afrique Centrale »

Il nous a semblé que l’on ne peut traiter de l’impasse des transitions démocratiques actuelles, sans comprendre pourquoi, les alternances démocratiques des années quatre-vingt-dix, dans les cas où elles ont pu avoir lieu, en Centrafrique ou au Congo-Brazzaville par exemple, n’ont pu durablement enraciner la démocratie. Ainsi, nous proposons le titre suivant à notre intervention :

« Alternance démocratique ou De la Conquête de la Souveraineté à l’indispensable Unité politique »

De nos jours, lorsqu’on évoque les transitions démocratiques en Afrique noire, le point de départ qui sert de moment de lancement, est bien le vent de démocratisation qui a touché l’Afrique noire au début des années quatre-vingt-dix, dans le contexte de la fin de la bipolarisation Est-Ouest. Lire la suite… »

Publié dans Afrique, Democratie, Independances, Panafricanisme, Politique | Pas de Commentaires »

 

palestine18 |
Le Moulin des Savoirs |
huntington |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Reptilia
| Association Guillaume Bec
| Association Coopération et ...